la compagnie
Les résidences de la Compagnie Sylvie Guillermin :
1994-2000 : le Grand Angle, Voiron
2000-2006 : CAPi 38, Villefontaine
2007-2009 : le DÔME Théâtre, Albertville
2015-2017 : Trièves
2018 : Trièves et Matheysine

La compagnie Sylvie Guillermin bénéficie du soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du Département de l’Isère, de la Communauté de communes du Trièves, la Communauté de communes de la Matheysine, de Grenoble Alpes Métropole et de la Ville de Grenoble. Elle est accompagnée dans ses projets de création par les sociétés civiles de perception de droits d’auteur, ADAMI, SACD, SPEDIDAM.
C’est certainement au cours de son parcours d’interprète des compagnies d’Hervé Diasnas ou de Marc Neff que naît pour Sylvie Guillermin sa passion du nomadisme. Depuis 1988, alors qu’elle crée à Grenoble son premier solo et dans le même temps, sa compagnie, elle n’a de cesse de tisser des rencontres au fil de ses voyages en Finlande, au Vietnam, à Singapour, dans l’Océan Indien, et notamment au Maroc, pays avec lequel la chorégraphe a noué depuis 2009 des liens étroits et développé des partenariats forts. De même en France où les résidences sont autant d’occasions pour elle de développer ses créations, son goût pour la transmission et son équipe de collaborateurs.
Si Sylvie Guillermin sculpte sa danse jusque dans les plus fins détails, c’est pour y questionner la condition humaine. Avec gourmandise, elle enrichit son univers poétique par des croisements avec des artistes venus du cirque, de la peinture, du théâtre, de la chanson ou de la musique.
Aujourd’hui, 30 ans après sa création, la compagnie intensifie le lien étroit qu’elle entretient avec les territoires et ses habitants à travers la diffusion de son travail. Résidences, créations avec des enfants et des adultes amateurs, résidences au cœur des établissements scolaires, ... elle confirme sa capacité à développer les interactions entre création et territoire nécessaires à tout projet artistique ouvert sur le monde.