#16 Jusque dans nos sourires

Duo de danse inspiré des « Récits de la Kolyma » | Création 2004 / re-création 2016

RE-CREATION 2016
Mer 6 - Jeu 7 - Ven 8 | La Ponatiere - Echirolles
Mer 3 février | Lans-en-Vercors – Le Cairn
Jeu 4 février | Tullins–Amphithéâtre du collège Condorcet
Ven 5 février | Saint-Étienne-de-Crossey – Salle des fêtes
Sam 6 février | Virieu – Salle du Peuple
Dim 7 février | Champagnier – Espace des quatre vents
Mer 24 - jeu 26 - ven 27 aout | Salé (Maroc) - Festival Karacena
Dim 4 septembre | Le Pot au Noir (Saint-Paul-lès-Monestier)
Dim 18 septembre | Bâtiment de captage des eaux (Monestier de Clermont)
Mar 17 janvier 2017| Espace Pontois (Pont de Cheruy)
Le 10 février 2018 | Théâtre Municipal de Grenoble
Le 3 mai 2018 | Théâtre des Airs (Die)
Lun 13 août 2018 | Tremplin Sport Formation (Voiron)

“Nous sommes pauvres, jusque dans nos sourires”.
Louis Calaferte

Est-il possible de créer quand tout manque- le pain, la tendresse, la liberté ? Le goulag est une « expérience intégralement négative de la première à la dernière heure. Nul ne devrait la connaître, ni jamais n’en entendre parler » (Tout ou rien, Varlam Chalamov). Pourtant Varlam Chalamov a passé de nombreuses années à écrire son témoignage sur la vie dans les goulags russes, les Récits de la Kolyma. Sylvie Guillermin aussi, sans cesse inspirée par ces lectures et par la thématique de l’enfermement, retravaille et recrée aujourd’hui Jusque dans nos sourires, dix ans après sa première représentation dans l’espace restreint du Petit 38.
Avec soin du détail et clarté d’écriture, la chorégraphe décrit les instants de violence qui éclatent dans la détention, l’aliénation et les fractures que celle-ci produit à l’intérieur de l’individu. Dans une ambiance sonore évoquant la vie des camps, Sylvie Guillermin et Smain Boucetta dansent comme d’horribles, obstinés, insupportables travailleurs.
Appauvris dans le corps et l’esprit, jusque dans leurs sourires, renfermés en eux-mêmes, ils réagissent par l’hostilité ou l’apathie. La danse sera, certes, traversée par la lutte et l’épuisement, alternant frénésie et immobilité morbide. Mais la relation et le contact avec l’autre surgiront comme des solutions. Cette pièce se révèle ainsi un hommage à la résistance humaine, aux forces vitales qui nous pénètrent, aspirent à l’envol et cherchent la liberté dans un élan poétique. Car la poésie n’est pas seulement un canal d’expression, mais surtout une force vitale et créatrice.

Chorégraphie Sylvie Guillermin | Interprètes Smaïn Boucetta et Sylvie Guillermin | Musique Fred Dutertre | Création lumières Manuel Bernard | Scénographie Catherine Bechetoille | Costumes Emmanuelle Besson | Construction décors François Thouzet | Régie générale Pierre Lanoue
Production : MC2 Grenoble
Avec le soutien de : Région Auvergne-Rhône Alpes | Département de l’Isère | Ville de Grenoble