#21 Dérapages

Création danse, acrobatie et lightpainting

Le projet « Dérapages » est né de rencontres. Celle entre Sylvie Guillermin et l’École Nationale de Cirque Shems’y à Salé au Maroc où elle forme depuis dix ans des apprentis circassiens à la danse. Puis, celle entre la chorégraphe et Jadikan, performer lumière qui développe des outils et dispositifs technologiques sur mesure au service de la création artistique. Il semblait passionnant pour la chorégraphe de convier la danse contemporaine, l’acrobatie et les « sculptures » lumineuses de Jadikan dans une démarche interactive et collaborative. Pièce pour sept artistes chorégraphiques et circassiens, « Dérapages » est un projet de création qui s’envisage sous la forme d’un travail d’expérimentation mené tout au long de l’année 2020 afin de mettre en place une interaction vivante entre d’une part la recherche chorégraphique et d’autre part les traînées lumineuses des mouvements du plateau captés en temps réel, traités et reprojetés sur un cyclo grâce à un dispositif de capture en pose longue. Les belles courbes vues et projetées laissent apparaître la somme des imperfections dont elles sont tissées, les instants de fragilité, les faux-pas. La création numérique vient révéler la part de vulnérabilité, d’imperfection que comporte le geste « parfait » et bousculer les repères traditionnels qui guident nos imaginaires artistiques.

« La situation dérape lorsque l’instabilité arrive. D’une suite de déconvenues, ressortent différents sentiments tels que la maladresse, le désarroi, la peur, la cocasserie ; d’une situation, le fou-rire. Une gaucherie qui guette l’interprète à chaque instant. Faut-il maîtriser ou cacher, oublier ou assumer ? L’univers devient immaîtrisable, bouleversé, renversé. Posez-vous la question de la beauté du geste de ces hommes - prêts à tout pour aller au plus haut, au plus élégant, au plus rapide - dans ces instants de fragilité ? Celle-ci n’est-elle pas plutôt dans cette tension, dans les échanges, dans les regards qui se tissent entre eux ? Loin des tiraillements, parler de leur gaucherie à se hisser et à observer la vie autour d’eux. Ils se dessinent un avenir, et tout se passe comme s’ils étaient seuls au monde. »
Sylvie Guillermin

Direction artistique Sylvie Guillermin | Interprétation YOUNES ES-SAFY, MAROUANE IZZA, MOURAD KOULA, PIERRE THEOLEYRE (distribution en cours) | Création numérique JADIKAN |Création musicale ARASH SARKECHIK | Costumes CATHERINE BÉCHETOILLE | Lumières et vidéo MANUEL BERNARD et JULIEN HURAUX | Régie générale et son THIBAUD GRIMONET.

Production POÉTIQUES INDUSTRIES| LE GRAND ANGLE (PAYS VOIRONNAIS) THÉÂTRE DES FRANCISCAINS (BÉZIERS) | LA CASCADE, PÔLE NATIONAL DES ARTS DU CIRQUE ARDÈCHE-AUVERGNE-RHÔNE-ALPES (BOURG-SAINT-ANDÉOL) | TRAVAIL ET CULTURE (SAINT-MAURICE-L’EXIL). Soutiens VILLE DE GRENOBLE | DÉPARTEMENT DE L’ISÈRE | RÉGION AUVERGNE-RHÔNE-ALPES | DRAC AUVERGNE-RHÔNE-ALPES | INSTITUT FRANÇAIS | SPEDIDAM | FONDATION BEAUMARCHAIS | DOUBLE DS LOST AND FOUNDATION.